Mieux-être, savoir-faire, performance
menu close menu

Comment améliorer l’efficacité de vos traitements d’ostéopathie et de massothérapie avec une alimentation anti-inflammatoire.

Bonjour, je vous propose un article des plus intéressants par notre consultant en nutrition ici à la clinique, Danik Legault, naturopathe qui est aussi mon coach en nutrition. Je vous invite tous à prendre quelques minutes et lire ce texte qui pourrait augmenter vos résultats obtenus avec moi. Bonne lecture !

L’inflammation cause plus que des douleurs articulaires ou musculaires. C’est en fait un tueur silencieux et on retrouve l’inflammation non contrôlée à la base de plusieurs maladies chroniques comme le cancer, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’alzheimer, etc.

En plus de réduire les risques de maladies et d’augmenter la vitalité générale, c’est possible de grandement améliorer l’efficacité des traitements que vous recevez à la Clinique Universelle avec une alimentation qui aide à contrôler les voies inflammatoires.

L’inflammation n’est pas notre ennemi contrairement à ce que plusieurs pensent. C’est un processus naturel de votre corps pour faire face à une situation qui requiert selon lui une réaction inflammatoire. C’est de cette façon que le corps se défend et se répare. Le problème survient lorsque l’inflammation est hors contrôle et cause des dommages et de la douleur qui ne sont pas nécessaires.

Les anti-inflammatoires en vente libre comme l’ibuprofène (advil, motrin, etc.) par exemple peuvent être d’une grande utilité surtout s’ils sont utilisés sur une courte période de temps seulement. Ces médicaments vont affecter votre flore intestinale et causer plus d’inflammation à moyen et long terme. Ils bloquent complètement les enzymes cyclo-oxygénase 1 et 2 qui s’activent lorsque l’inflammation est nécessaire. Pourquoi voudrait-on complètement bloquer de façon constante leurs actions (y compris les bons côtés du cyclo-oxygénase-1) si c’est un processus naturel de réparation? On devrait plutôt rechercher un équilibre inflammatoire.

Le processus inflammatoire débute bien avant l’activation des enzymes cyclo-oxygénases. C’est le système immunitaire qui produit des cytokines qui sont relâchées dans le sang jusqu’à la surface de nos cellules qui vont activer les kinases (des messagers à l’intérieur des cellules) qui vont aller jusqu’au noyau pour activer le NF-kappa B qui est une protéine qui déclenche une réponse inflammatoire généralisée.

On a découvert que c’est possible d’influencer le processus plus haut dans la chaîne inflammatoire en modulant les kinases par la consommation de phytonutriments. Ils sont en fait les substances qui donnent la couleur aux aliments qui proviennent des plantes. En résumé, si vous mangez assez de fruits, mais surtout de légumes d’une bonne variété de couleurs vous allez être capable d’avoir le bon équilibre inflammatoire.

… pour lire la suite de l’article ainsi que les recommandations de Danik, veuillez cliquez ici pour vous rendre sur son site.

par Marie-Claude Légaré
Masso-kinésithérapeute en thérapie sportive et posturale

04-03-15 | 0 comments | in Blogue, Trucs et conseils

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*